Le grand frisson

C’est l’histoire d’un élan qui passe son temps à regarder ses amis s’amuser et profiter de la vie… Lui a toujours trop peur pour entreprendre quoi que ce soit ! Pourtant, un beau jour, ce grand élan a une révélation: « Parfois, l’élan a l’impression de passer à côté de quelque chose. Mais de quoi, au juste ? […] S’il veut trouver ce qui lui manque, il doit saisir la vie à bras le corps. »

Tel un présage, il saute dans le premier bateau qui se présente devant lui et direction l’aventure ! Comme dans un roman d’apprentissage, notre héros va devoir affronter un certain nombre d’épreuves… Un requin qui rôde, une tempête et se retrouver échoué sur une île déserte ! Après une phase de léger effroi, l’élan (ne pouvant compter que sur lui-même) se met au travail et se transforme en véritable Robinson Crusoé. Il relève beaucoup de défis et affronte, ou plutôt dompte, la Nature. Comme un bon naufragé, il se trouve aussi un allié, un compagnon en la personne d’une tortue nommée… Mardi. Tous les deux, ils profitent pleinement de la vie !

Alors que l’élan s’est parfaitement adapté à son nouveau milieu, il a l’opportunité de quitter l’île déserte pour retrouver son chez-lui ainsi que ses amis l’ours et le castor. Gros changement de décor pour notre élan qui se retrouve sur un paquebot en pleine croisière… Place à l’opulence et aux nombreux loisirs ! Là encore, après des débuts hésitants, il se fait vite à ce nouveau mode de vie. Après cette riche expérience, l’élan va (enfin) retrouver son chez-lui et ses amis… L’histoire se termine tout de même sur une petite touche de futur voyage !

Le grand frisson est un album très drôle et attachant. Tout d’abord, le personnage de l’élan a un fort capital sympathie: quel bonheur de voir ce grand « nigaud » s’affirmer et devenir un super élan ultra-positif ! On suit ses aventures avec plaisir… et ce livre délivre un message important aux enfants: dans la vie, il faut savoir affronter ses peurs pour se dépasser. C’est difficile, mais cela peut vraiment valoir le coup… La faculté d’adaptation est une grande qualité et une aide précieuse pour avancer dans la vie. Si cette histoire, et plus particulièrement la voix de l’élan, peut résonner dans la tête (ou le cœur) d’un enfant lorsqu’il se retrouve dans une situation délicate où il doit faire face à la nouveauté, c’est une excellente raison pour lui lire ce livre !

L’album nous parle aussi d’amitié et de l’importance d’être bien entouré. Il y a les amis de longue date que l’on est toujours content de retrouver mais aussi les nouvelles rencontres… qui peuvent donner des ailes.

Nicholas Oldland, l’auteur-illustrateur, a intitulé son livre Le grand frisson: ce frisson peut aussi bien être celui de l’inquiétude face à la nouveauté, celui que l’on éprouve lorsque l’on fait une rencontre déterminante ou encore celui de la satisfaction (tant recherchée) d’être en accord avec qui l’on est…

Plus d’informations sur Nicholas Oldland et ses autres ouvrages ICI.

***

Maison d’édition: Bayard jeunesse

Date de parution: avril 2017

Âge conseillé: à partir de 3 ans

Prix; 10,90 euros

Une réflexion sur “Le grand frisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s