Le Monde des Pacpacs

pacpacs

Partez à la rencontre des Pacpacs ! Ce sont des drôles de petits personnages tout ronds et très chaleureux… Raphaël Fejtö les a rencontrés lors d’un voyage comme il l’explique aux lecteurs dans une lettre en préambule de l’histoire: « Les Pacpacs m’autorisèrent à rester quelque temps sur leur île avec eux, et j’ai noté sur un carnet tout ce que j’ai pu observer de leur vie. C’est le livre que tu vas lire. »

Grâce à cette idée astucieuse, les enfants ont un rôle actif de « découvreur » pendant la lecture et sont immédiatement propulsés dans un monde à part, singulier et qui ne ressemble à rien d’autre. Au fur et à mesure du livre, les petits lecteurs font connaissance avec les Pacpacs qui, je suis prête à prendre les paris, vont vite faire l’unanimité ! On apprend qu’ils aiment beaucoup de choses comme les enfants: manger des frites et des crêpes, se baigner dans la mer, faire des colliers, se déguiser, se grimper dessus, dessiner, faire des câlins, cueillir des fleurs et essayer d’attraper la lune !

Ces similitudes créent la sympathie et l’identification chez les tout-petits. De plus, il y a toutes sortes de Pacpacs: différentes couleurs et tailles (« Il existe un seul Pacpac aux longues jambes »), certains ont même des particularités comme briller dans la nuit et un seul Pacpac est chevelu ! Bref, une joyeuse galerie de petits personnages… Au-delà du physique, les Pacpacs ont aussi des attitudes pour le moins surprenantes comme s’enrouler avec de la ficelle, faire des portes dans les arbres et porter des lunettes de pluie.

© Raphaël Fejtö pour Loulou et Cie

L’auteur, dans un style sobre et efficace, établit les règles de vie des Pacpacs par le biais de phrases courtes et simples: « Les Pacpacs avec un ballon sont toujours devant » ou encore « Quand les Pacpacs s’aiment, ils se touchent le bout des doigts ». Mais, vous apprendrez aussi que « Les Pacpacs aiment bien embêter un peu les araignées », qu’ils jouent assez bien de la flûte et de la guitare, et qu’ils tricotent des tapis qui leur chatouillent les pieds. La liste est longue alors je vous laisse découvrir le reste…

L’auteur illustrateur s’est amusé sur quelques double-pages à montrer à quel point les Pacpacs peuvent être farfelus. Prenons un exemple: sur la page de gauche, il est fait un constat simple (« Les Pacpacs adorent construire des maisons… ») et sur la page de droite, en prolongation, il y a une pirouette qui dit « mais ils ne les finissent jamais. » Bien entendu, sur l’illustration, la maison étrange et inaboutie va dans le même sens que le propos du texte.

© Raphaël Fejtö pour Loulou et Cie

Les illustrations dépouillées vont à l’essentiel, les Pacpacs sont comme des petites touches de couleurs bondissant sur les pages blanches. De plus, la typographie manuscrite noire est bien mise en valeur et s’inscrit parfaitement dans la thématique du carnet de voyage… Tel un scientifique, Raphaël Fejtö alias le docteur ès Pacpacs recense toutes les caractéristiques de cette étrange peuplade avec humour et poésie. Le Monde des Pacpacs est un album original débordant d’imagination et de vitalité.

Bienvenue les Pacpacs !

***

Maison d’édition: L’École des loisirs, collection « Loulou & Cie »

Année de publication: 2016

Prix: 12,50 euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s