Tempête

Couv-tempete-620x825

NOUVEAUTÉ

Après une couverture saisissante, bourrée d’énergie et de mystère, la première page signe un pacte avec le lecteur: « Le plus ennuyeux avec les histoires vraies, c’est que personne n’y croit jamais. Surtout les gosses. Rien que pour ça, je m’étais promis de ne jamais raconter celle de la Tempête. Mais celui qui ouvrira ce livre sera, je l’espère, différent des autres. »

Oui, il s’agit ici d’un livre spécial pour lequel il faut avoir l’esprit ouvert et dont la lecture ne laisse pas indifférent. Mais, pourquoi ? Un vent de folie, oui, c’est bien de ça dont il est question dans l’album Tempête. Pourtant, celui-ci s’ouvre sur un quartier résidentiel morne et sans vie. Tout est gris, triste alors comment y vivre en étant heureux ? Et comment une fête d’anniversaire convenue et ennuyeuse peut devenir l’événement de l’année ? On fête les douze ans du jeune narrateur (et personnage principal) de l’histoire. Résigné, il semble aussi être le seul à percevoir la réalité des choses et n’a qu’une idée en tête: préserver sa jeune sœur, Félicie, et lui redonner vie…

tempete-p8-9

© S. Bonini et A. Spiry pour Sarbacane

« Parmi toute cette foule proprette et ces mouflets endimanchés, personne ne semblait remarquer les signes précurseurs de ce qui approchait. Pourtant, cela avait bel et bien commencé. » Cette phrase annonce le début de la métamorphose, le point de rupture, on bascule dans l’inconnu… Il s’agit de la Tempête sans vent ou pluie, mais avec une majuscule qui lui confère une grande importance. Le gris devient rose, la morale laisse place à la fantaisie et c’est un véritable monde à l’envers qui se met en place. Le gâteau s’effondre et les bougies dégoulinent, la directrice de l’école (symbole de l’autorité suprême) se transforme en star sexy de cinéma, les costumes noirs des messieurs sérieux se parent de pois multicolores et si l’on se réfère au texte puissant de Sandrine Bonini: « Les choses s’accélèrent quand certains invités commencèrent à escalader les arbres ou à détaler à quatre pattes en aboyant. […] Dans une ville aussi morose d’habitude, c’était même un ouragan de fantaisie. Les couleurs arrivaient par rafales, submergeaient la ville. »

L’explication à tout ça ? Il n’y en a pas vraiment… Il faut se plonger dans l’univers incroyablement riche tant au niveau du texte que des illustrations et se jeter à corps perdu dans (la) Tempête ! Selon moi, c’est un album psychédélique avec une dose de magie dans l’ambiance d’Alice au pays des merveilles qui déroute autant qu’il fascine les enfants, car tout n’est pas expliqué. D’où cette envie (et ce besoin) de lire et relire encore… Le texte très riche, soigné est véritablement de la littérature et regorge de subtilités. On sent que Sandrine Bonini fait confiance à l’intelligence des enfants et le résultat fonctionne à merveille.

tempete-p32-33

© S. Bonini et A. Spiry pour Sarbacane

Dans cet ouragan de fantaisie, les enfants en profitent pour échapper à la surveillance des adultes et une fois l’ahurissement passé, ils décident de s’amuser comme des fous. C’est un véritable vent de liberté pour tous les enfants du voisinage ! Dans un monde aussi coloré et joyeux où tout semble ne plus avoir d’importance, comment ne pas (re)devenir vivants ? L’accent est mis sur la relation du frère et de la petite sœur, toute la tendresse du grand frère protecteur est traitée de manière subtile, jamais niaise.

Alors, si l’on veut creuser un peu et voir un sens caché à ce livre, on peut imaginer derrière cette spirale de folie une petite fête trop arrosée par les adultes. Premier indice: l’allusion aux boissons qui se mettent à pétiller dans leur carafe (première manifestation de la Tempête d’ailleurs) et cette citation: « Le monde semblait devenu fou, mais d’une folie douce et enjouée, toute faite de rêves inavouées. » Et l’on sait bien que l’alcool peut désinhiber et faire ressortir des choses enfouies… Et les enfants préfèrent fuir les adultes les laissant à leurs étranges pratiques ! Mais, j’insiste, ce n’est qu’une interprétation parmi tant d’autres…

Quant aux illustrations, ah, les illustrations d’Audrey Spiry ! Comment bien en parler ? La meilleure des solutions est de les regarder, de les admirer et de s’y perdre. Ce que l’on voit en premier, de la lumière et des couleurs très vives. Ensuite, on remarque que les personnes et les décors sont dessinés très précisément et à l’apparition de la Tempête, les paysages deviennent fluides, les contours s’étalent pour prendre toute la place… La Tempête est peut-être le personnage principal, en réalité ? Dans cet album, la nature semble réellement personnifiée. L’illustratrice parvient à donner un mouvement, un relief incomparable à ses dessins, que dis-je, ses peintures. La moindre page est un tableau ! Moi, j’y ai vu du Chagall pour l’aspect coloré et aérien ainsi que du Braque pour la composition des paysages. Et une façon toute personnelle d’appréhender les taches… Dans Tempête, on sent une grande agitation et chaque élément respire au milieu d’un grand flou bouillonnant. Autant d’éléments qui montrent la finesse et la puissance du trait d’Audrey Spiry.

Tempête est un album décalé, flamboyant et très original que je vous recommande !

***

Maison d’édition: Sarbacane

Année de publication: 2015

Prix: 16 euros

***

Le premier livre du duo Bonini-Spiry est aussi une réussite qui a eu un très beau succès à sa sortie en 2014. Lotte est l’histoire d’une petite fille pirate, une sauvageonne qui vit en accord avec la nature (la végétation est absolument magnifique dans cet album) et ses amis sont les animaux de la jungle. Tout son équilibre est bouleversé le jour où des voisins viennent s’installer à côté de chez elle. Et ce jeune garçon qui est aussi son voisin, elle aimerait le détester mais il en est tout autrement…

Lotte couv

Une réflexion sur “Tempête

  1. Pingback: Sélection de livres à offrir pour Noël ! | Pour se pencher sur la littérature jeunesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s