Mobile Circus

MOBILE-CIRCUS-1

NOUVEAUTÉ

Séverin Millet (dont j’admire beaucoup le travail) a choisi de mêler deux univers a priori diamétralement opposés: les fantômes et le cirque. Le livre Mobile Circus s’ouvre sur une roulotte rouge, il fait nuit: la lune brille et un hibou veille tel un gardien de la nuit… Mais, soudain, des petits fantômes se mettent à monter un chapiteau de cirque. Ici, pas de trapézistes aux gros muscles ou des éléphants aidant à la confection. Les fantômes se multiplient au fur et à mesure que les pages se tournent. « Que le spectacle commence ! »

Qui dit cirque dit animaux, alors une tortue, une girafe, des singes ou encore un ours qui fait de la moto viennent tenir compagnie à nos petits fantômes de la nuit. Et tout ce petit monde enchaîne des numéros qui sont autant de petites histoires à eux tout seuls… Chaque scène est annoncée dans la page précédente au bord de la page, alors ouvrez bien les yeux et ne perdez pas de vue non plus les (très nombreux) fantômes. Qu’ils soient moustachus, à moto ou en tenue à pois de clown, ils sont irrésistibles. Et moi, je suis toujours favorable à un livre mettant en scène des fantômes gentils et drôles. Bref, j’adore les minis fantômes de Séverin Millet !

Les enfants seront contents de retrouver les ingrédients traditionnels du cirque: les jongleurs, les clowns, les équilibristes, le dompteur et le lion… ainsi que l’annonce du spectacle au début et le salut de la fin. Mais, il y a aussi une grande fantaisie dans ce livre caractéristique du travail de Séverin Millet. Quasiment pas de texte mais tout est en mouvement perpétuel dans cet album très coloré et un petit côté décalé du meilleur effet: un piano à grandes jambes qui parvient à se déplacer, un grand pied de clown qui se balade au milieu de ce petit cirque tandis qu’une girafe géante traverse la scène avec un détachement aérien ! Mais, quand les premières gouttes de pluie tombent, la fête se termine et il est temps de replier le chapiteau (et le livre), c’est fini !

J’ai aimé les couleurs vives (qui ressortent si bien sur le fond noir), l’idée du cirque itinérant (d’où le titre Mobile Circus) qui ne se produit que la nuit, l’aspect de la mise en scène éphémère, l’humour des scénettes et la qualité de la composition des grandes planches de Séverin Millet. Conseil de lecture: mettez ce grand album (33,5 x 24 cm) debout et ouvert, allongez-vous avec votre enfant (ou lui seul) et pénétrez dans le monde fabuleux du cirque de Séverin Millet !

BONUS

Séverin Millet avait déjà mis en scène des petits fantômes dans Un soir de pleine lune dans mon jardin (Sarbacane, 2014). Là, pas question de cirque, mais de maisons pour nos bâtisseurs nocturnes. Comme dans Mobile Circus, pas question de se faire repérer dans la constitution de ce monde parallèle qui n’est pas voué à durer. On s’installe, on fabrique, on défait et on repart… N’est-ce pas ce que les enfants passent leur temps à faire ?

couv-soir-de-pleine-lune-620x865

Sur le site de la maison d’édition, un JEU autour du livre et sur la page Facebook de Sarbacane, un CONCOURS pour gagner un exemplaire de Mobile Circus. Et pour information, la ville de Nanterre offrira à tous les enfants de maternelle un livre Mobile circus pour Noël. Il doit faire bon vivre là-bas, non ?

Le site de SÉVERIN MILLET.

***

Maison d »édition: Sarbacane

Année de publication: 2015

Prix: 13,90 euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s