Le premier camping de Nao

Nao27

© Akiko Hayashi pour L’école des loisirs

Pour fêter les vacances, je vous propose l’ouvrage d’Akiko Hayashi: Le premier camping de Nao. L’école des loisirs a eu la bonne idée de rééditer l’année dernière ce livre datant des années 80 (anciennement Le premier camping de Nahotchan), traduit du japonais par Corinne Atlan.

Dans la maison voisine de Nao, une escapade camping au bord de la rivière se prépare. Tomoko (la jeune femme organisatrice) et quatre grands enfants se préparent à partir mais voilà, la petite Nao veut aussi faire partie de l’aventure… Les deux filles (Aki et Kami) et les deux garçons (Yû et Moku) trouvent Nao vraiment trop petite. Ils dressent déjà la liste de toutes les choses qu’elle ne saura pas faire !

Malgré les protestations, Tomoko décide de donner sa chance à Nao qui veut prouver à tout le monde à quel point elle est capable de faire comme les grands !

L’aventure commence donc pour notre équipée et une sorte de rite initiatique se met en place pour Nao. Cependant, en bon petit soldat, Nao serre les dents et fait face aux difficultés. Comme souvent dans les initiations, il y a des petites épreuves comme porter un très gros sac de randonnée, supporter l’histoire effrayante que l’on raconte tard le soir et être capable de sortir toute seule de la tente en pleine nuit pour aller faire pipi… Rien de tel pour favoriser l’autonomie !

L’album s’ouvre sur cette phrase: « Nao est une toute petite fille » et s’achève sur Nao qui prend la parole pour crier très fort: « Je sais faire du camping comme une grande. » Vous l’aurez compris avant même d’en faire la lecture, entre ces deux phrases, il y a tout simplement une petite fille qui a grandi…

Au-delà de l’histoire, cet album peut aussi être vu comme un mini-guide du camping pour enfants. Toutes les étapes sont passées en revue: le matériel à emporter, la technique pour faire un feu, le montage de la tente, etc. Et dans cette partie de camping sauvage où tout est à faire, les valeurs d’entraide et de partage sont mises à l’honneur. La vie en communauté est toujours synonyme d’apprentissage pour les petits (et les grands aussi d’ailleurs) qui sont ravis de participer aux tâches quotidiennes…

Nao20 Nao9

© Akiko Hayashi pour L’école des loisirs

Après une journée bien remplie, place à la soirée et à l’ambiance de la nuit ! Les veillées autour du feu de camp, les fous rires sous la tente, les histoires pour jouer à se faire peur, les bruits étranges, les ombres, les animaux nocturnes et la communion avec la nature: le ciel, la lune, les étoiles…

Nao10      Nao12

© Akiko Hayashi pour L’école des loisirs

Ce livre pourrait dater de 2015, nous ne verrions pas la différence car le travail d’Akiko Hayashi n’a pas pris une ride. C’est aussi vrai pour ses autres ouvrages (voir à la fin de l’article). Ses illustrations japonaises sont très élégantes, intemporelles et les enfants sont toujours gracieux quoi qu’ils fassent : le trait à la plume d’Akiko Hayashi et sa finesse révèlent une grande maîtrise technique.

La bouille de Nao (avec ou sans ses joues rouges) est absolument irrésistible et l’auteur illustratrice parvient à nous émouvoir et à nous faire rire tout en usant d’une délicatesse qui lui est propre. Je vous rapporte l’analyse de Sophie Van der Linden, une spécialiste de l’album jeunesse : « Joues rebondies, nez court, pommettes rouges, cheveux gentiment ébouriffés, yeux espiègles, Akiko Hayashi n’a pas son pareil pour, d’un fin trait de plume simplement renforcé de quelques coups de crayons de couleur, nous faire craquer sur ses personnages enfantins… »

Les autres ouvrages d’Akiko Hayashi à L’école des loisirs :

– Trois petits Noëls (coffret contenant 3 histoires: Le frigo des lapins, Dans le sac du Père Noël et Le pantalon bondissant) publié en 1988.

Ken, le renard d’Aki publié en 1990.

Attention ! Peinture magique publié en 1994.

***

Pour conclure, j’espère réellement vous avoir donné envie de lire Le premier camping de Nao d’Akiko Hayashi. De magnifiques illustrations, un beau texte et cent pages qui se lisent à toute vitesse… Un album à lire aux plus jeunes et que les plus grands peuvent lire seuls: des phrases courtes, un style simple et de gros caractères rendent la lecture facile pour un débutant.

On ne peut qu’être touché par la détermination de la jeune Nao. Qui n’a jamais voulu, un jour, prouver à un groupe qu’il pouvait lui aussi en faire partie? Et quelle satisfaction de dépasser ses propres limites ! On sait que « Les voyages forment la jeunesse » (Montaigne) et dans le cas présent, c’est absolument vérifié même s’il s’agit d’une seule journée et d’une seule nuit de camping. Sur ce, je vous souhaite de bonnes vacances !

***

Maison d’édition: L’école des loisirs

Année de publication: 1986 et réédition en 2014

Prix: 12,50 euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s