C’est l’histoire du poisson bavard

hist. poisson bavard

NOUVEAUTÉ

Dernier album de Rémi Courgeon, C’est l’histoire du poisson bavard raconte l’amitié d’un petit garçon, Colin, et d’un poisson rouge, Findus. Ces deux-là se rencontrent dans une animalerie et Findus est le meilleur cadeau d’anniversaire dont Colin pouvait rêver pour ses sept ans : un poisson qui parle ! Enfin, pas avec des mots mais avec des bulles. Je vous laisse découvrir le code très ludique imaginé par l’auteur qui plaira aux enfants amateurs de langages secrets…

Si Colin est content d’avoir un petit compagnon avec lequel discuter, son père n’est pas du même avis et en a vraiment assez des glouglous incessants de Findus… jusqu’au jour où, lorsque la famille est en danger, le poisson rouge se transforme en gardien de la maison. « Attention, poisson méchant ! » est désormais accroché sur la porte d’entrée…

L’auteur fait preuve de beaucoup d’humour, on sent vraiment le plaisir d’écriture et c’est absolument communicatif. Voici quelques exemples : « Le problème, avec Findus, c’était qu’il était hyper bruyant. Comme il logeait près de la cuisine, on avait toujours l’impression que l’eau bouillait. La nuit, il fallait couvrir le bocal pour qu’il se taise, comme pour les perruches de ma grand-mère, sinon personne n’arrivait à dormir. »

Et comme souvent dans les histoires de poisson vivant dans un bocal, la question de la liberté est un véritable enjeu : « J’ai besoin de nager de mes propres nageoires. Je veux découvrir le monde. »

poisson 2

Colin et Findus sont donc amis, de véritables amis alors si Findus est triste dans son bocal, Colin se doit de lui rendre sa liberté. Direction la plus proche rivière ! Et comme dans un conte de fées, pardon de poissons, Findus trouve l’amour et de petits poissonneaux voient le jour… sans pour autant oublier son bon vieux copain d’humain !

Dès la couverture, j’ai été séduite par cet album. J’aime qu’il y ait « C’est l’histoire de… » dans le titre, le lecteur est tout de suite accroché. Allez, hop, on rentre dans l’histoire avant même d’avoir ouvert le livre !

L’illustration de la couverture à l’encre de Chine et à la peinture est magnifique. Les bulles d’un bleu envoûtant peuvent être aussi bien celles émises par le poisson que la représentation de l’imaginaire du petit garçon ou encore des bulles de BD. Les doubles pages de l’intérieur de l’album sont tout aussi belles avec seulement quatre couleurs: blanc, noir, bleu et rouge.

Pour ce qui est des illustrations, Rémi Courgeon effectue ses tracés en noir à l’encre de Chine. Puis, les dessins sont scannés, colorisés et « sandwichés » sur ordinateur (un peu comme en sérigraphie) mais pour les éléments aquatiques, des jus d’encre bleue ont été ajoutés.

posson 1

C’est l’histoire du poisson bavard est un livre singulier et poétique. L’amitié y est traitée de façon très émouvante (spécialement les scènes de séparation et de retrouvailles entre le petit garçon et son poisson). De plus, le message à propos de la liberté des animaux est glissé tout en douceur.

Je vous recommande ce livre tendre, drôle et original.

Pour les amateurs, voici d’autres ouvrages de Rémi Courgeon:

grand-arbre-10745-300-300         pas-ciel-sans-oiseaux-6343-300-300

pieds nus

gros chagrin

l-oizochat

Le grand arbre publié aux éditions Mango jeunesse, 2002

Pas de ciel sans oiseaux publié aux éditions Mango jeunesse, 2012

Pieds nus publié au Seuil jeunesse, 2013

Gros chagrin publié aux éditions Talents hauts, 2014

L’Oizochat publié aux éditions Mango jeunesse, 2014

***

hist. poisson bavard

C’est l’histoire du poisson bavard

Maison d’édition: Seuil jeunesse

Année de parution: 2015

Prix: 13,50 euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s