Mon amour

monamourarchi

NOUVEAUTÉ

« Dis, Maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? »

Cette question du petit Archibald est le point de départ du livre. Sa mère lui explique qu’elle l’aimait déjà quand il était dans son ventre et que, bien entendu, elle l’aimera toujours. Pour finir de le convaincre, elle dresse une liste de toutes les situations où elle l’aime.

Sur le papier, ce livre pourrait sembler simpliste, déjà vu mais c’est sans compter sur le talent du duo formé par Astrid Desbordes pour le texte et Pauline Martin du côté des illustrations.

Il y a un humour, une justesse, une délicatesse qui font de ce livre une vraie réussite. Je vous laisse découvrir les exemples du quotidien utilisés et quelques scènes sorties de l’imagination de l’auteur, car le petit Archibald est comme tous les enfants: adorable, démoniaque, adorable à nouveau… Je vous donne juste deux exemples, mes préférés: sur une double page, il y a sur la première « Je t’aime quand tu es contre moi » (une scène de câlin) et sur la deuxième « Je t’aime quand tu es contre moi » (une scène de dispute). Puis, sur une autre double page, « Je t’aime quand tu penses à moi » (le petit offre un cadeau à sa mère) et en miroir « et quand tu oublies » (Archibald fait de la trottinette avec un copain) et non « quand tu m’oublies ». La nuance subtile mérite d’être soulignée et prouve la finesse d’écriture d’Astrid Desbordes.

L’intelligence de ce livre est d’aller au-delà du duo mère-fils, la maman explique à son fils qu’elle l’aime aussi quand il s’amuse loin d’elle et quand il passe du temps seul avec son père (non, les papas ne sont pas oubliés dans ce livre).

Dans cet album, il y a plusieurs messages importants: un parent n’aimera pas moins son enfant s’il casse un vase ou fait des bêtises, et un enfant n’appartient pas à ses parents. Chez moi, cet aspect a soulevé une vraie discussion: mon fils et ma fille pensaient vraiment que les enfants appartenaient à leurs parents… C’est toujours bien de faire passer des messages aux petits grâce à des lectures: personne ne peut appartenir à quelqu’un d’autre.

Mon amour rejoint la catégorie de ces livres qui traitent d’une chose simple et naturelle (l’amour maternel) tout en abordant aussi de grands thèmes tels que l’autonomie de l’enfant ainsi que la place du couple au sein de la famille.

Que je n’oublie pas de vous parler des illustrations ! Elles viennent réellement appuyer un texte court et fort. Les dessins de Pauline Martin sont délicats et très expressifs…

Le tout est vraiment très émouvant.

Astrid Desbordes et Pauline Martin ont déjà publié plusieurs albums chez Albin Michel jeunesse: Les Rêveries d’un hamster solitaire (2008), Le Dîner surprise (2009) et Le Voyage d’un hamster extraordinaire (2014).

Au passage, j’embrasse mon petit neveu Archi…

***

Maison d’édition: Albin Michel jeunesse

Année de parution: 2015

Prix: 9,90 euros

3 réflexions sur “Mon amour

  1. Merçi pour la présentation de ce livre.
    Dés demain, je le mets dans la bibliothéque « des Trois Cheminéees » pour que mes petits enfants le lisent un jour et le dernier aussi le lira: il se prénomme ARCHIBALD comme le petit héros.

    J'aime

  2. Pingback: Un amour de petite sœur | Pour se pencher sur la littérature jeunesse

  3. Pingback: Éric Veillé | Pour se pencher sur la littérature jeunesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s