Louna et la chambre bleue

Louna

Voici un ouvrage absolument magnifique, écrit par Magdalena Guirao Jullien et illustré par Christine Davenier. Louna et la chambre bleue est une pépite d’album jeunesse. Tout d’abord, il a une couverture très forte visuellement: la toile de Jouy en (toile de) fond et une enfant qui pénètre à l’intérieur de la tapisserie.

L’enfant en question, c’est Louna. Une petite fille que son entourage trouve un peu « trop » réservée, elle qui aime « trop » le calme et préfère retrouver sa grand-mère plutôt que ses copains/copines. Le temps d’une sieste dans la chambre bleue chez sa grand-mère, Louna traverse la toile de Jouy où il se passe mille choses. Mais, cela ne semble pas suffire à Louna qui, armée de son crayon rouge, ajoute à ce décor figé des fleurs, des animaux, des étoiles, des notes de musique. Son imagination explose et il n’y a plus de timidité qui tienne… Gare à toi, toile de Jouy, Louna est là !

En compagnie d’un chien bleu (tiens, tiens…) qu’elle s’empresse de colorier en rouge, Louna semble s’autoriser tout ce qu’elle ne fait pas dans la « vraie » vie: des pirouettes, des farces et devient pirate ou magicienne.

Ce livre est une véritable plongée dans le monde imaginaire de l’enfant où tout devient possible. Au-delà de l’aspect onirique, plusieurs thèmes sont abordés tels que la relation très tendre et profonde entre la grand-mère et sa petite-fille ainsi que le droit d’être un enfant « différent ».

Dans Louna et la chambre bleue, on s’évade en douceur tant cet album fait l’éloge de la lenteur, de la délicatesse et on s’émerveille de petites choses, de petits riens.

C’est une première collaboration très réussie pour l’auteur et l’illustratrice qui ont déjà fait séparément de nombreux livres chez Kaléidoscope/l’école des loisirs. Bonne nouvelle, elles viennent de publier un autre livre ensemble: Dans le noir de la nuit (Père Castor, 2015).

dslenoirdelanuit

Le texte de Louna et la chambre bleue est tout aussi poétique et charmant que les illustrations, on ne peut que saluer le travail de création autour de la toile de Jouy.

Pour la petite anecdote, ayant habité pendant plus de dix ans à Jouy-en-Josas, j’ai moi-même eu l’occasion de rêvasser en promenant mon regard sur ces scénettes et paysages d’un autre temps… Ce livre m’a donc particulièrement touchée.

***

Maison d’édition: Kaléidoscope (l’école des loisirs)

Année de publication: 2014

Prix: 13 euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s