Pablo et la chaise

pablochaise

NOUVEAUTÉ

Oui, je sais, j’arrive après la bataille et presque tous les blogs de littérature jeunesse ont déjà parlé de ce livre (sorti en février) alors tant pis pour l’originalité ! Mais, je suis sûre qu’il reste des gens qui ne le connaissent pas et il ne faut pas passer à côté…

L’auteur, Delphine Perret, signe sa quatrième collaboration avec la maison d’édition Les Fourmis rouges après Il était mille fois (2013), Pedro crocodile et George alligator (2013) et Bigoudi (2014).

Pablo et la chaise possède une première qualité très importante: une couverture lumineuse (un jaune éclatant rehaussé par les étoiles de différentes couleurs) et un titre/dessin mystérieux. On se demande immédiatement ce que ce petit garçon et cette chaise peuvent bien avoir en commun même si les étoiles nous mettent sur la piste… Donc, pari gagné, on prend le livre et on l’ouvre !

Le livre s’ouvre sur l’anniversaire des 8 ans de Pablo qui reçoit en cadeau ladite chaise. Très déçu, le petit garçon s’entend dire: « Pour te tenir tranquille, un peu ! »

Car, Pablo est un petit garçon acrobate avec des croûtes aux genoux qui a du mal à tenir en place. Ceci explique cela… Une fois la colère digérée, Pablo va faire de cette chaise son instrument de cascade. Il se tient en équilibre dessus et imagine mille autres scénarios. Rassurez-vous, on ne rentre pas trop dans les détails et cela ne donnera pas (trop) de mauvaises idées à vos enfants !

Poussé par une envie de découvrir le monde, il quitte la maison avec sa chaise sur le dos. De petits spectacles de rue à de prestigieux spectacles, Pablo et sa chaise deviennent très célèbres.

Et puis, un jour, après avoir fait le tour du monde (et de lui-même), Pablo rentre chez lui. Il retrouve sa famille, les amis et les voisins, les mêmes invités qu’à son anniversaire comme si presque rien ne s’était passé pendant son absence.

Ce qui ressort le plus de cet album est la grande liberté de Delphine Perret: la couleur du texte varie selon les pages et il peut se trouver en haut, en bas ou sur le côté tandis que les animaux et les robots se mêlent aux humains de manière tout à fait naturelle (sans qu’ils ne prennent vraiment part au récit).

Et comme souvent chez les auteurs-illustrateurs de talent, il y a aussi une grande précision dans la liberté: un trait noir et fin est utilisé pour la base, puis Delphine Perret joue sur les variations de couleur à la peinture. Parfois, il n’y a qu’une seule couleur par page, soit quelques touches de plusieurs couleurs mais le blanc a une très grande place dans les illustrations. Chaque détail est travaillé, c’est le genre d’album où il y a des choses à regarder partout sans que la page ne soit pour autant surchargée.

Tiens, mon fils aura 8 ans l’année prochaine et est du genre « remuant et bleus aux genoux », son cadeau d’anniversaire est tout trouvé…

Maison d’édition: Les Fourmis rouges

Année de publication: 2015

Prix: 14 euros

Une réflexion sur “Pablo et la chaise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s